La dictature de l’Europe est en marche !

grece_europeScandaleux, ahurissant… Les mots manquent pour exprimer les sentiments qu'inspire la loi qui vient d'être votée par le Parlement grec, confirmant que l'Europe devient de plus en plus une dictature où les Droits de l'Homme les plus élémentaires sont bafoués.

Même aux heures les plus sombres de la Grèce contemporaine que fut la Dictature des Colonels instaurée en 1967, on n'avait pas osé écrire une telle loi liberticide… La loi qui vient d'être votée ce 24 octobre par les députés grec est digne de l'URSS stalinienne.

Les Grecs qui s'opposeront à l'Union Européenne risquent désormais jusqu'à 2 ans de prison.

C'est le triste sort qui attend désormais les citoyens grecs qui contesteront les structures, les institutions, les représentants, les mesures ou les instruments de l’Union européenne.

Le Code Pénal comporte désormais un article 458A qui punit la "violation du droit communautaire" d'un emprisonnement pouvant aller jusqu'à deux ans pour les citoyens qui agissent contre les structures européennes, mais aussi, pour ceux qui protestent ou expriment un désaccord comme l’opposition à ces mêmes sanctions! Deux ans de prison aussi pour ceux qui vont à l’encontre des gouvernements et des représentants de l'UE…

En clair : toute personne qui marquera son opposition à la politique de l'UE risque la prison ! 

Cet article de loi à lui seul vient de tuer la liberté d'expression en Grèce…

Ne croyez pas que c'est un évènement "pour les Grecs, par les Grecs"… Nous sommes tous concernés ! En effet, vu qu'il n'y a eu aucune réaction de autorités européennes, on peut considérer que l'Europe approuve, utilisant ainsi la Grèce comme terrain d'expérimentation avant d'étendre cette loi à l'entièreté de l'UE.

Pas un gouvernement européen n'a réagi… On est loin de retrouver la même unanimité rencontrée pour obtenir la condamnation  et l'interdiction du parti neo-nazi "Aube Dorée"…

Idem dans la presse… Black-out total ! Pas un mot…

Rien d'étonnant : Qui a parlé des 2 millions d’euros dépensés par le Parlement Européen pour bloquer les blogs, sites web et autres affiches eurosceptiques ?

Aujourd’hui, en Grèce, s’exprimer librement peut conduire derrière les barreaux. La liberté d’expression est morte, et avec elle la démocratie… Et dans quelques années, verrons-nous des opposants politiques grecs aller demander le droit d'asile en Russie ?

Aujourd'hui en Grèce, l'auteur du présent article se verrait condamné à de la prison ferme. Combien de temps encore pour l'être aussi en Belgique ?

L'Europe est en train de changer, livrée au totalitarisme de ses dirigeants, appelés "Commissaires Européens", qui, à l'ombre de leur bureau préparent l'asservissement de ses citoyens. D'autres plans tyranniques sont prêts : la pénalisation de l'islamophobie est pour demain… et, pour terminer avec ces nouvelles préoccupantes, je vous rappelle que hier reprenaient les pourparlers d'intégration de la Turquie à l'Union Européenne, et ce, malgré l'énorme majorité de citoyens européens qui y sont opposés.

Je persiste et je signe : l'Europe est devenue une dictature.

La seule façon d'en sortir est de refuser votre vote aux partis qui participent à la mise en place de ce système totalitaire. Il faut rendre leur souveraineté aux nations et repenser totalement l'Europe… et en attendant, reprendre la liberté de contrôler qui peut entrer chez nous ou pas, en surveillant nos frontières.

Nous devons rester "Maîtres chez nous ! "

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>