En première européenne : coalition de partis patriotes belges

drapeau_belgeLa disparition du Front National de la scène politique belge a laissé un vide important.
Vide qui allait en s'accentuant, au même rythme que se développaient dans notre population, des sentiments patriotiques de plus en plus forts.

Depuis plusieurs années déjà, le FN avait montré ses faiblesses, dirigé par un président dont on aurait dit qu'il était payé par la Sûreté d'Etat, tant la volonté d'entraîner le parti à sa perte était flagrante ! Il était trop tard pour que les nouvelles directions du parti puissent redresser la barre, le FN s'étant laissé emporter dans un tourbillon de magouilles à faire pâlir d'envie le PS. Le coup de grâce fut donné par Marine LEPEN, qui, lasse des bêtises de ses cousins belges, leur retira l'autorisation d'utiliser les logo et appellation FN – Front National.

Plusieurs partis, que l'on appelle patriotes, nationalistes ou populistes, se sont créés après la déconfiture, puis la disparition du FN. Ces petits partis ont drainé de plus en plus de voix, reflétant ainsi un sentiment de révolte et d'inquiétude face à la gestion catastrophique de notre pays par des partis qui continuent à précipiter la Belgique dans un abîme sans fond. Aussi nombreuses soient-elles, ces voix électorales sont restées sans effet, car réparties entre trop de mouvements politiques. Une union entre ces différents partis s'imposait.
 

C'est chose faite ! Pour la première fois en Europe une union sacrée entre des partis patriotes à été réalisée.
 

Le mouvement ALLIANCE PATRIOTE est né !


La grosse majorité des partis patriotes wallons ont prouvé leur maturité et leur sens des responsabilités en concluant ce qui n'a jusqu'à présent jamais été fait en Europe ! Ils ont réussi à s'unir et à laisser de côté leur divergences qui, après analyse, s'avéraient futiles à côté de l'importance du combat qui les attend afin de régler des problèmes essentiels que les dirigeants politiques actuels ne peuvent et ne veulent pas traiter : le chômage, l'endettement, les pensions, l'insécurité, l'immigration et l'islamisation. Des accords de coalition ont donc été conclus. Aux prochaines élections, ces partis patriotes mèneront le même combat sans se faire concurrence. Les derniers détails de ces accords sont en phase finale de réalisation. La liste des partis de cette coalition sera publiée pour le premier novembre mais nous pouvons d'ores et déjà vous apprendre que 2 groupements politiques ne feront pas partie de cet accord historique, préférant sacrifier le réglement des problèmes de leur peuple à leur ego et à leurs prétentions mégalomanes, rongés par leur complexe de star en manque de public ou par un comportement dictatorial schyzophrénique… Mais cela est une autre histoire et fera l'objet d'un autre article… 

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>