Croustillant interface Del Valle / Mélenchon sur France5 samedi dernier !

Le géopolitologue Alexandre del Valle était récemment invité sur La Cinq dans l’émission "Les Grandes Questions" présentée par Franz-Olivier Giesbert, consacrée aux attentats islamistes du 7 janvier, en présence notamment de Jean Luc Mélenchon. 

Le débat a donné lieu à un échange vif et intéressant entre, d’une part le chef de l’extrême-gauche – qui n’a à aucun moment prononcé le mot d’islam ou d’islamisme mais qui n’a cessé de critiquer l’Eglise catholique -, et de l’autre Alexandre del Valle, qui a quant à lui nommé un chat un chat. Il a rappelé, devant un Melenchon incapable de le nier, que le Front de Gauche et la gauche en général, toujours prompts à « bouffer du curé" trouvent trop souvent des circonstances atténuantes aux pires "barbus"… Par calcul tiers-mondiste, anti-occidental, anti-chrétien, antisioniste ou même électoraliste.

 Comme à chacun de ses passages dans des médias, Alexandre Del Valle ne mâche pas ses mots: répondant à une question de Giesbert sur "l’angélisme des politiques de droite et de gauche » en accusant les dirigeants français successifs d’être les responsables de l’islamisation radicale de nos cités de "non-droit" livrées en pâture depuis des décennies aux islamistes (frères musulmans, salafiistes ou tablighis).

L’auteur du « Complexe Occidental » et du « Chaos Syrien » rappelle, d’ailleurs à juste titre, à un M. Mélenchon devenu plus discret que le Front de Gauche, notamment Le Graouzec, avait refusé de voter la loi anti-Burqa proposée par l’UMP… Alexandre Del Valle rappelle aussi que les « 5 familles de jihadistes français » de Lunel partis récemment en Syrie rejoindre les coupeurs de tête de Da’ech ne sont pas le résultat de la « pauvreté », du « racisme" ou de "l’islam persécuté des caves », mais ont été fanatisés de la façon la plus officielle et « légale » du monde par la mosquée flambant neuve de Lunel.. Tenue par les fanatiques indo-pakistanais du mouvement indo-pakistanais Tabligh, par qui sont passés depuis les années 1980 moult futurs terroristes. Cette mosquée et l’islam moyenâgeux qu’elle distille aux jeunes désoeuvrés est en soi même un véritable scandale…

Del valle rappelle aussi "qu’aucun ministre de l'intérieur depuis Charles Pasqua n’a jamais fait interdire les ouvrages du maître spirituel de Tariq Ramadan, Youssouf al-Qardaoui, prédicateur des Frères musulmans mondialement célèbre pour ses fatwas pro-kamikazes anti-homos ou anti-mécréants ». Del Valle rappelle que l’ouvrage best-seller de Qardaoui « Le licite et l’illicite », à usage des musulmans d’Europe, est en vente libre alors qu'il incite explicitement à tuer les femmes adultères, les « blasphémateurs" et les "apostats »… Hélas, le fait est véritable… Valls devrait commencer par faire du ménage dans cet « islam officiel » intégré au CFCM avant de traquer des jihadistes qui ne font en fait que poursuivre la logique totalitaire des Qardaoui ou autres Djazaïri. le téléprédicateur Youssouf al Qardaoui, longtemps réfugié au Qatar et vedette d’Al Jazira, n’est pourtant pas n’importe qui: il dirige l’institut de formation d’imams européens, co-préside les structures européennes des Frères musulmans et a été membre du conseil des sages des Nations Unies sur le « dialogue des civilisations » après après été souvent la vedette du rassemblement islamique du Bourget et des Altermondialistes du Forum social européen…

Avec des « modérés » (ayant pignon sur rue) comme lui et les siens chez nous, on a donc pas besoin de "jihadistes salafistes triquards» pour former des fanatiques en Europe! Alexandre del Valle déplore ainsi que "l’islam des Lumières », jadis incarné par les mutazilites ou des gens comme Abdel Razeq ou Mohamed Hussein (déclarés apostats ou assassinés entre temps…) n’est enseigné ni dans les pays musulmans ni en Europe, où l’islam officiel (même « respectable ») demeure dominé par des fondamentalistes sunnites qui n’ont jamais accepté la réforme de l’islam (bloquée depuis le 10ème siècle !) et qui justifient dans nos mosquées d’Europe les inégalités charismatiques (homme/femme; maître/esclave; musulmans/non-musulmans), puis hélas la violence du Jihad et la haine anti-juive et anti-chrétienne/anti-païenne contenue dans le Coran (versets médinois) et dans la Charia officielle…

Connu depuis des années pour ses thèses consacrées au terrorisme islamiste, Alexandre del Valle a également répondu aux questions de Mazarine Pingeot concernant la notion de "Totalitarisme islamiste » qu’il a forgée en 2001. Il répond que cette notion est bien plus adaptée que celle "d’intégrisme », laquelle met trop souvent sur un même pied d’égalité « tous des intégristes » traditionnalistes non violents (catholiques, protestants, juifs, bouddhistes, hamiches, etc) et des barbares totalitaires adeptes de la Charià qui poursuivent un projet théocratique de conquête-soumlission totale du genre humain par la violence et le prosélytisme. Pour Alexandre del Valle, les islamistes sont bien plus comparables aux totalitaires nazis et communistes qu’à des croyants "intégristes".

Del Valle conclut son propos, approuvé par Mélenchon, en dénonçant la stratégie stupide des puissances occidentales au Moyen Orient qui consiste à renverser les derniers régimes arabes séculiers anti-islamistes tout en courtisant les pires monarchies islamistes du Golfe (Qatar, Arabie saoudite). Ceci est selon lui la cause des chaos syrien et libyen, eux-mêmes fruits du chaos irakien voulu par les obligés occidentaux de Riyad, de Koweït-City et de Doha…

Leave a Reply

  

  

  

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>